22/07/2014

Les fleurs de Bach pour soigner nos animaux

Pour ceux qui ne connaissent pas cette thérapie dite alternative, voici en quoi elle consiste :

 

Extrait de notre blog http://fleursdebach.skynetblogs.be :

 

Qui était Edward Bach?

 

 

Edward Bach.jpg

 

« Le Dr Edward Bach, médecin anglais décédé en 1938 était un sensitif,un idéaliste, un mystique, qualités qui en lui ne s’opposaient nullement à l’homme de science, mais le complétaient heureusement.

Il allait consacrer sa vie entière à la recherche de la "vraie" médecine qu’il concevait simple, aussi simple que la Nature qu’il adorait : pure, exempte de nocivité et surtout capable de guérir à la fois l’esprit et le corps car évidemment, en médecin éclairé qu’il était, Edward Bach était convaincu que toute maladie trouvait sa source dans le psychisme de l’être humain.

Il reprochait d’ailleurs à la médecine traditionnelle de se concentrer uniquement sur la maladie en négligeant la personnalité du malade. Cette médecine traditionnelle, qui appliquait le même traitement à tous ceux qui souffraient du même mal, n’apportait en rien la guérison car elle ne consistait qu’à faire disparaître les symptômes. Tôt ou tard, la maladie se manifesterait à nouveau….

 

Fleurs de Bach 2.jpg

 

Edward Bach découvrit ainsi 38 remèdes naturels correspondant à 38 états d’esprit négatifs courants chez l’homme, à la fois causes premières de la maladie et obstacles au rétablissement de la santé. …/…

 

Nous avons donc bien compris  qu’un état d’esprit négatif continu sape la vitalité de l’individu. Dans ces conditions, le corps perd sa résistance naturelle au mal et peut devenir la proie d’une infection, d’une forme quelconque de maladie, rhume, rhumatismes, troubles digestifs ou d’une affection plus sérieuse encore. Il s’agit donc bien évidemment de traiter le patient lui-même et non sa maladie.

 

Il existe donc 38 remèdes qui chacun correspondent à un état d’esprit négatif ou à une disposition particulière qui affligent l’homme. Parmi ces états d’esprit ou dispositions, nous citerons : la peur, l’incertitude, l’insuffisance d’intérêt pour le présent, la solitude, l’hypersensibilité aux influences et aux idées, le découragement ou désespérance et le souci excessif du bien-être des autres. On trouve par exemple sous la rubrique "peur" cinq remèdes pour cinq sortes de peurs différentes : terreur, peur sans raison apparente, peur pour les autres, etc...

 

C’est ainsi que l’on prescrira le remède de peur qui colle réellement le plus à la peur présentée par le patient. (Pour la peur extrême par exemple, ce sera rock rose : hélianthème). La prescription d’un des 38 remèdes est conséquente à un entretien avec le patient, entretien au cours duquel le thérapeute cernera l’état d’esprit négatif qui justifiera tel ou tel remède. »

 

Nous soignons donc également les animaux avec les Fleurs de Bach et celles-ci donnent souvent des résultats remarquables et rapides chez nos "petits poilus" car ceux-ci, tout comme nous, ont des émotions (Nous en avons déjà largement parlé dans cet ouvrage).

 

Nos chiens, chats, chevaux etc... sont avant tout des êtres sensibles, capables de sentiments et d’émotions aussi variés que nous, les humains. Ils peuvent être gais ou tristes, "zen" ou au contraire angoissés, peureux ou "frondeurs", indépendants ou en demande constante d’affection. Ils peuvent être jaloux, colériques, agressifs ou bien dépressifs, amorphes, résignés, bref, les événements de la vie ont une incidence sur leur mental, comme nous.

Leur histoire personnelle peut être jalonnée de malheurs et nous connaissons tous des animaux qui ont été maltraités avant d’être recueillis par des braves personnes. Tous ces malheurs, toutes ces épreuves laissent des traces indélébiles chez nos petits "poilus" et même à force d’amour et d’attention constante, nous ne parvenons pas parfois à leur faire oublier leur traumatisme.

Nos animaux sont sensibles, c’est une évidence et à ce titre, ils réagissent très bien à des traitements naturels comme les Fleurs de Bach par exemple. Il est d’ailleurs remarquable de constater comme la thérapie florale du génial Docteur Bach produit effectivement des résultats remarquables chez nos chats, chiens, chevaux, ceux-ci étant sans a priori (y "croire", ne pas y "croire")...

Les Fleurs de Bach réussissent chez nos animaux là où aucune médecine traditionnelle ne peut rien. On peut avec elles faire disparaître les peurs, calmer un tempérament trop fougueux, "sociabiliser " ou mieux "intégrer" un animal solitaire, mettre fin à des aboiements intempestifs, redonner force et courage de "se battre" à un animal traumatisé, bref, on peut, avec cette thérapie alternative, harmoniser tous les états d’esprit "négatifs" de nos petits chéris.

Il est d’ailleurs remarquable de constater à quel point les résultats sont rapides lors de la prise (régulière et assidue, cela va de soi et ceci est la responsabilité des gardiens de l’animal) de remèdes de Bach. Nos animaux familiers réagissent de façon optimale  à ce traitement naturel, sans effets secondaires et de toute façon absolument sans danger pour la santé.

Plusieurs "fleurs" seront parfois nécessaires pour régler un état émotionnel "négatif". Dans ce cas, il convient de réaliser ou de faire réaliser un mélange que l’on donnera à l’animal à raison de 4 gouttes 4 fois par jour dans son eau de boisson ou à même la langue. Ce qui fait parfois reculer un propriétaire d’animal, c’est le coût (apparemment) élevé des remèdes de Bach. En effet, s’il faut acheter plusieurs fleurs différentes (Et c’est très souvent le cas pour venir à bout d’un problème), cela peut revenir cher.

 

Découvrez notre gamme de fleurs de Bach pour animaux dans notre boutique en ligne "La boutique de l'arc-en-ciel":  http://www.laboutiquedelarcenciel.be/

 

 

animaux et fleurs de bach,            Boutique de l'arc-en-ciel, fleurs      de Bach pour animaux, Edward Bach,

 

 

Les animaux et la maladie

Parler de nos animaux et de leurs maladies nous semblait un sujet important à aborder dans cet ouvrage (NDLR: il est fait allusion ici à notre ouvrage "Animal, mon ami, qui es-tu vraiment"). Tout comme l’Homme, l’animal tombe parfois malade. Le plus souvent ce sont des petits "bobos" qui surviennent mais il se peut que notre petit protégé développe une affection plus grave voire même incurable. Il est d’ailleurs étonnant de constater que les animaux proches de l’humain (chiens et chats) développent pratiquement les mêmes cancers que ce dernier…

 

animaux domestiques.jpg

 

Nos animaux familiers ont, comme nous, des émotions et ce sont ces émotions non résolues qui, la plupart du temps, produisent des maladies à plus ou moins long terme.

Un animal "domestique" a une large panoplie d’émotions telles que la peur, la jalousie, la joie, la tristesse, la colère et leurs corollaires bien connus déjà dans le comportement humain comme l’agressivité, le repli sur soi, la dépression etc, etc la liste est longue...

 

Les animaux ont également un égo parfois sur dimensionné également. Il leur arrive aussi de "mentaliser" à l’excès, tout comme les êtres humains, bref au-delà de leur cerveau limbique existe également un cerveau plus "mentalisateur"... tout comme nous !

 

Alors donc, en résumé,  pourquoi votre petit protégé est-il malade ?

 

 

Oscar chat EU.JPG

 

Parce que comme vous et nous, il a des émotions, tout simplement.
Parce que comme vous et nous, il lui arrive d’éprouver de la colère, de la tristesse, de l’impatience, de la jalousie... Parce qu’il lui arrive, comme vous et nous, d’avoir des peurs irraisonnées suite à des expériences antérieures difficiles ou non comprises. Parce qu’il est sensible et réagit au stress ambiant. Parce que parfois, il ne sait pas s’exprimer comme il le voudrait. Parce qu’il fait "éponge" à nos propres problèmes (Voir chapitre 1 :Nos animaux familiers et leurs missions). Parce qu’il a des envies non comprises et non satisfaites. Parce qu’il a, comme nous, un "plan de vie" et des épreuves qu’il réussit plus ou moins bien...

Bref, comme chez vous et chez nous, la maladie s’installe chez l’animal pour tirer une sonnette d’alarme. Suivant la localisation de cette maladie, il est possible de comprendre ce qui pose problème dans la vie émotionnelle de l’animal. Par exemple, un chien ou un chat souffrant d’une otite chronique est peut-être "inconsciemment" irrité des propos qu’il entend à son égard toute la journée (réprimandes, reproches, ordres), ou des propos qui sont tenus dans la famille (disputes, conflits, etc).

 

Un animal qui a des problèmes de dents et de bouche est souvent un animal qui a un "contentieux" par rapport à la Vie, par rapport à son passé, ses expériences malheureuses : il n’a plus envie de mordre dans la vie à pleine dents, il est déprimé, fatigué, il ne veut plus se battre...

Un animal qui a des problèmes aux yeux (conjonctivite par exemple) est "en colère" par rapport à ce qu’il voit autour de lui...

 

On pourrait passer en revue toutes les maladies, tous les bobos et s’apercevoir qu’à chaque fois, leur localisation signe une émotion non résolue en rapport avec le symbolisme de l’organe affecté.

 

Nous sommes souvent amenés à décoder les maux des animaux que l’on nous confie pour les soins et la nature de ceux-ci nous donne déjà une bonne indication du problème en question...

Une autre méthode pour comprendre nos animaux familiers est évidemment la communication animalière