15/03/2013

Caline … heureuse au Paradis des animaux!

 

Caline.jpg

Caline est un joli petit furet femelle qui est décédée il y a quelques mois. Françoise, sa gardienne, aurait aimé savoir si sa petite protégée avait réussi à s’adapter à sa nouvelle « vie » dans l’au-delà. Vincent est entré en contact avec Caline qui nous délivre ici  un magnifique message d’espoir mais … lisez plutôt :

« Je me retrouve dans ce qui ressemble à une pièce cubique aux angles bien droits…Cet endroit est inondé par une lumière d'une blancheur extraordinaire, et cette lumière semble provenir de partout à la fois, des "murs" de la pièce, mais aussi de l'espace contenu entre ces "murs". Et pourtant aucune "source" de lumière n'apparaît nulle part… Cet endroit semble hors du temps. Il s'en dégage une impression de quiétude inconnue sur Terre.

Caline m'apparaît tout de suite dans cet endroit, d'abord debout sur ses petites pattes arrière (à la manière d'un suricate). Elle me reconnaît tout de suite et semble un peu étonnée de me voir "là"… Caline est très excitée, très joyeuse à l'idée de me retrouver.

 

Vincent : bonjour Caline. Je viens te revoir à la demande de Françoise qui était ta gardienne sur la Terre et qui est très malheureuse depuis ton départ.

> ressenti de gratitude pour Françoise, pour tout le bonheur et la gentillesse qu'elle a donnés à Caline durant leur vie commune.

> ressenti de "dis-lui de ne pas s'en faire, nous nous reverrons, je suis très heureuse, la mort n'est pas ce que tu crois".

Vincent : Caline, Françoise m'a demandé de te poser quelques questions. Voici la première : est-ce que tu es maintenant dans la Lumière en compagnie de tes Guides?

>" oui, je suis dans la Lumière" (et c'est vrai que j'en ai un aperçu dans cet "endroit" où a lieu cette rencontre extraordinaire). Le corps de Caline est entièrement régénéré.

> Caline me montre un endroit dans lequel elle a été pendant un moment, comme une sorte de grotte, avec d'autres êtres que je ne distingue absolument pas mais dont je sais qu'ils étaient eux aussi des animaux décédés des suites de traumatismes divers. Caline "s'est fait plein d'amis", des guides ont veillé sur elle durant ces moments de repos et de régénération.

> Comme je l'ai déjà mentionné plus haut, Caline me rencontre dans une "pièce" inondée de lumière blanche, je ne vois qu'elle et elle seule, bien que je sente de nombreuses "présences" au-delà de ce qui ressemble à des murs ou à des parois aussi lumineuses que la pièce elle-même. C'est comme s'il m'avait été donné l'autorisation de rencontrer Caline dans une sorte de sas ou d'antichambre.

Vincent : Caline, voici la deuxième question de Françoise : est-ce que ton départ brutal faisait partie de ton” plan de vie” ou est-ce Matthieu et moi qui avons mal géré la situation?

> ressenti très net que Françoise doit arrêter de culpabiliser. Il ne faut pas revenir sans cesse sur des événements passés, les choses sont ce qu'elles sont, personne n'est coupable de rien, chaque acte de la pièce de théâtre qu'est la vie se joue comme il doit se jouer...

> sensation de "nous nous reverrons, rien n'a été mal fait…J'ai ma part de responsabilités" (Caline veut dire ici qu'elle avait elle aussi des choses à apprendre).

Vincent : Caline, est-ce que tu avais une mission auprès de Françoise et de Mathieu?

> ressenti que" oui, d'abord les aimer sûrement, égayer leurs journées en y apportant de l'amour et de la joie de vivre, témoigner de la capacité d'amour dont tous les animaux, même les tout petits comme moi, peuvent faire preuve, car ce n'est pas parce que l'on est petit physiquement que l'on ne prend pas une grande place dans le cœur de ceux qui vous aiment. J'ai été la "porte-parole" de tous ceux de ma race (au sens de tous les animaux) et j'ai permis à Françoise et à Mathieu d'ouvrir leur cœur à l'amour d'un animal, ces derniers peuvent maintenant expliquer autour d'eux à quel point il faut tenir compte de la présence d'un animal aimant auprès de soi et y être attentif.  En effet, les animaux ne sont pas des objets… Ma mission, c'était tout cela à la fois, que les hommes prennent conscience que toute vie est capable d'amour, a besoin d'amour, est en mesure de vibrer à l'unisson de l'Amour avec l'être humain, que tout vibre d'Amour. Comme Françoise le dit très justement, j'étais toute petite puisque je tenais dans une main, mais j'avais une énorme importance dans sa vie et dans celle de Mathieu. Ma mission était également de montrer que nous les animaux avons aussi des peurs, des craintes, des sentiments, des joies, des désirs, des épreuves.

Vincent : Caline, as-tu quelque chose de particulier à dire à Françoise et à Mathieu ?

> ressenti d'un amour infini pour tous les deux par-delà le voile qui vous sépare momentanément.

> ressenti de "surtout qu'ils ne soient plus malheureux, je les vois, je les aime et je les guide. Je les attends sereinement et je continue mon évolution, surtout qu'ils ne soient plus malheureux, il n'y a aucune raison, s'ils sont malheureux, cela me rend malheureuse, qu'ils soient heureux de savoir tout ce qui vient d'être dit. Je les aime.

Vincent : petite Caline, je te remercie infiniment pour avoir accepté de parler avec moi, je t'aime moi aussi. Je vais transmettre cette communication à Françoise et à Mathieu. A bientôt certainement.

21:09 Publié dans Les animaux et l'au-delà | Tags : au-delà et animaux | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | | Pin it! | | | Digg! Digg